La sensualité.

Chronique crée pour un magazine français en 2009.

                                                   La sensualité est souvent attribuée aux femmes et elle est comprise comme étant la capacité à donner et à recevoir de la tendresse et des caresses sur un temps assez étendu.
Elle fait partie intégrante de la sexualité mais dans la pratique peuvent être dissociables.
Dans cet optique, la sexualité est reléguée à son aspect génital et elle est attribuée aux hommes.
Ces attributions sont sans dues à ce que la femme est portée à demander des caresses de tout le corps alors que l’homme est plus porté à placer son attention sur les caresses génitales.
Il y a des exceptions chez l'homme, mais assez rares.
De plus en plus de spécialistes, psycho-sexologues reconnaissent que la sensualité est inné et ne s'apprend pas.
Pourtant, la sensualité ne s’oppose pas à la sexualité et une personne peut être à la fois sensuelle et sexuelle.

En outre, elle est bien plus que la capacité de partager tendresse et caresses.
En fait, la sensualité c’est la capacité de vivre pleinement dans son corps et de prendre plaisir à son environnement au travers de ses cinq sens : le toucher, l’odorat, le goût, l’ouie et la vue.

Ainsi, la capacité de se laisser aller au plaisir de toucher et d’être touché fait partie de la sensualité, puisque le toucher est un sens.Ce toucher, en outre, peut tout autant être au niveau du corps entier ou qu’au niveau des zones érogènes et génitales, ce qui implique qu’une personne vraiment capable de sensualité devrait trouver plaisir à l’aspect génital de la sexualité, mais pas seulement à ce niveau là.
Tout comme une personne n’arrivera pas à goûter pleinement aux caresses génitales si elle se coupe habituellement des sensations ressenties par le reste de son corps.

Le corps et le sexe ne sont pas coupés l’un de l’autre (en fait, les organes génitaux font partie intégrante du corps!), ce qui implique que pour vivre une sexualité pleinement satisfaisante, il est nécessaire d’être en contact avec ce que l’on ressent à la fois dans notre corps et dans nos organes génitaux.

Par ailleurs, beaucoup de gens associe la sensualité à une jeune femme habillée sexy.
En fait, la sensualité a peu à voir avec la beauté corporelle d’une personne car on peut la remarquer tout autant chez des personnes moins gâtées par la nature et chez des personnes plus âgées.

La sensualité, au fond, c’est ce qui se dégage d’une personne, homme ou femme, qui exprime spontanément le bien-être qu’elle ressent à vivre pleinement.
Elle apprécie son corps et en prend sainement soin ; elle se sent en communion avec son environnement et avec la nature. Trouvant plaisir à ce que lui offre la vie, elle se permet d’expérimenter ce que lui font vivre ses sens. Elle prend le temps et prend plaisir à voir, à sentir, à goûter, à entendre, à toucher et à être touchée. Se laissant guider par son ressenti et son plaisir de vivre, elle démontre de la grâce, de la fluidité naturelle, de la simplicité et de la sérénité.

Pour développer sa sensualité dans son quotidien et dans sa sexualité, il est donc nécessaire d’apprendre à être soi-même. D’apprendre à vivre ce qui se passe à l’intérieur de soi, que ce soit au niveau de notre corps et de nos sens, de nos émotions, de nos organes génitaux.
Et finalement, d’apprendre à prendre le temps d’apprécier la vie qui se fait présente en nous et tout autour de nous, en rappelant toutes fois que l'on n'apprends pas à un homme ou à une femme à être sensuel si ce n'est pas en lui (elle) dès le départ.

Et vous mesdames, vous en pensez quoi ?

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site