Saint Priest- Ligoure.

Un village défend sa vie locale

En deux ans, l’épicerie-bar et le tout nouveau projet de jardin associatif de saint-priest ligoure sont devenus le centre de vie de ce village de la haute-vienne menacé d’extinction.

En 2008, la fermeture du dernier commerce semblait sonner le glas du village de Saint Priest- Ligoure. Une poignée d’habitants crée alors l’association Li en Goure, qui ouvre un lieu mi-épicerie mi-bar : Le Comptoir. Un commerce d’un nouveau genre qui propose ce que les producteurs font de meilleur dans un rayon de quinze kilomètres : volailles et viandes limousines, oeufs, fromage, yaourts, miel, gâteaux maison… Aujourd’hui, il est équipé d’Internet ainsi que d’un espace pour les enfants. Le Comptoir, c’est aussi un point multiservice : dépôt-vente de pain, de presse, de gaz et d’artisanat. Pour faciliter les échanges, le bar associatif organise des soirées jeux en partenariat avec une ludothèque, des soirées contes, des concerts, des sorties randonnées, etc. Début 2011, grâce au soutien de la Fondation Macif, l’association a pu acquérir deux hectares de terrain et du matériel pour cultiver son propre jardin. Écoliers, seniors et toutes les bonnes volontés du village sont invitées à prêter mainforte au maraîcher pour développer et faire vivre ce jardin pour tous.
 
« Notre leitmotiv est de tisser des liens entre les habitants de toutes générations. Nous sommes très attentifs au cadre de vie des gens. Clotilde, qui tient Le Comptoir, est en CDI depuis avril. C’est une victoire pour les 280 adhérents de l’association. Et nous espérons aussi pérenniser le poste de notre maraîcher.  »
José Sousa, président de l’association Li en Goure
 
©Mourad Chefaï/Macif
Jean-Pierre Meneghel, chargé de mission Fondation en région Centre
« L’originalité de ce programme prend sa source dans la volonté de la municipalité et de personnes bénévoles de revitaliser un village qui a perdu au fil des ans tous ses commerces. Les grandes baies vitrées des bâtisses de ce village sont aujourd’hui transformées. Elles renferment toute cette histoire de vie sociale perdue. Recréer des lieux où le lien social renaîtrait s’inscrit dans cette volonté »
 
©Mourad Chefaï/Macif 

Délégation : Centre
Structure soutenue : Association Li en Goure
Territoire : Saint-Priest-Ligoure, Limousin
Montant de la subvention : 15 000 euros
Implication de la Fondation Macif : Membre du Comité de pilotage
Partenaires : Ville de Saint-Priest-Ligoure, Sud 87, faculté de biologie


Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site